Share
Alliance des territoires
Transition énergétique
Cohésion sociale et politique de la ville
Numérique et innovation

" Mobilisation nationale et territoriale autour de la formation, l'emploi, et des grandes transitions écologique et numérique" : France urbaine présente à la réunion

07/05/2019

France urbaine a participé lundi 6 mai 2019 à la réunion de lancement de la "Mobilisation nationale et territoriale autour de la formation, l'emploi, et des grandes transitions écologique et numérique", organisée à Matignon.
 
 

Ce lundi, Édouard Philippe a lancé une vaste concertation censée aboutir à des solutions concrètes dans plusieurs domaines. Pour cela, il a réuni dans la matinée plusieurs de ses ministres mais aussi les associations nationales d’élus, des organisations syndicales et patronales, des associations environnementales et familiales.
 
Cinq sujets sur la table… et finalement six
Dans un premier temps, le Premier ministre a reçu les représentants des associations nationales d’élus*qui ont été rejoint, dans un second temps, par les partenaires sociaux. Le chef du gouvernement a indiqué le cadre du travail qu’il propose de lancer. Il s’agit de traiter un certain nombre « d’angles morts » de nos politiques publiques, notamment en matière d’emploi, au bon niveau dans chaque territoire, et sans définir a priori de nouvelles réglementations ou de nouveaux financements. Les points identifiés sont susceptibles d’être mieux traités par un dialogue entre les différents partenaires au niveau local plutôt que par des dispositions nationales.
 
Cinq sujets pouvant faire l’objet de cette démarche ont été identifiés :
  • l’accompagnement au logement et à la mobilité des apprentis
  • la mise en relations des offres d’emploi non pourvues avec les demandeurs d’emploi
  • les freins à l’emploi pour les familles monoparentales
  • l’accompagnement des transformations du tissu économique
  • l’écologie au quotidien (circuits courts, accès aux aliments bio, traitement des plastiques, économie circulaire…).
En fin de réunion et après de nombreux échanges, un sixième sujet a été ajouté : la rénovation énergétique des bâtiments.
 
Des rencontres territoriales et collaboratives
Sur la base d’un cadrage national, le gouvernement propose l’organisation de rencontres et de mises en commun à l’échelle régionale puis infra régionale, pour faire travailler ensemble les acteurs potentiellement concernés sur ces sujets.
 
Bruno Le Maire et Agnès Panier-Runacher ont par ailleurs présenté les grandes lignes d’un travail qu’ils proposent de mener en commun à moyen terme, le « pacte productif 2025 », consistant à rendre notre pays plus productif, tout en respectant les objectifs environnementaux et ce, en travaillant sur 5 leviers : l’industrie, l’innovation et la recherche, le numérique, l’énergie et l’agriculture. Ce travail commencerait par un diagnostic partagé sur les freins à la production. La question des impôts taxant la production, dont ceux levés au niveau local, a notamment été mise en avant.
 
Un calendrier défini
Lors de la première partie de la réunion avec les associations d’élus locaux, le Premier ministre a par ailleurs indiqué que cette mobilisation est indépendante des sujets qui seront traités par ailleurs après les élections européennes : la réforme fiscale (annoncé au cours du PLF pour 2020 au moins pour une première partie) et la réforme territoriale (en vue d’un texte déposé au début de l’année 2020), précédée de l’introduction du concept de différenciation dans la réforme constitutionnelle de juillet 2019.
 
Le prochain rendez-vous entre le gouvernement et l’ensemble des associations présentes est fixé au début du mois de juin 2019 afin de déboucher sur des solutions concrètes en septembre prochain.
 
*François Baroin (Président de l’AMF), Pierre Bédier (1er Vice-président de l’ADF), François Bonneau (Président délégué de Régions de France), Caroline Cayeux (Présidente de Villes de France), Loïc Hervé (Secrétaire général de l’Association des petites villes de France), Louis Pautrel (Vice-président de l’AMRF), Jean-Luc Rigaut (Président de l’AdCF), Olivier Landel (Délégué général de France urbaine).