Share

Rapport d'activités

19/06/2019

Rapport d'activités 2018 - Du projet partagé au contrat qui engage 

Ce rapport d’activités 2018 marque la troisième année d’histoire de France urbaine. Après une année 2016 de transition et une année 2017 de consolidation, l’année 2018 a été celle de l’affirmation et de la montée en puissance de notre rôle dans la décision des politiques publiques et ce, sur l’ensemble des thématiques sur lesquelles les métropoles, les communautés urbaines, les grandes communautés d’agglomération et les grandes villes sont compétentes et pleinement engagées.

C’est en effet en 2018, par la signature du Pacte de Dijon, que France urbaine s’est engagée aux côtés de l’Etat et avec l’Assemblée des Communautés de France (AdCF), en faveur d’une politique de cohésion urbaine et sociale ambitieuse et d’une nouvelle méthode de travail entre les collectivités locales et les services de l’État, pour adapter l’action publique à chaque territoire. Par cet engagement, nous avons affirmé notre souhait de renforcer nos responsabilités concernant le pilotage et la mise en œuvre des politiques en faveur des quartiers prioritaires de la ville. L’État a quant à lui réaffirmé son rôle en matière de sécurité, de justice, d’éducation, de logement, d’emploi, de santé et de lien social, et s’est engagé à accompagner au plus près les collectivités territoriales dans la mise en œuvre de leurs prérogatives.

Notre attitude et notre leitmotiv n’ont pas changé : le dialogue constant mais exigeant reste de mise. Nous l’engageons bien sûr dans notre fonctionnement interne, entre nos membres au sein des différentes commissions, groupes de travail et groupes projet que nous animons tout au long de l’année. Nous l’engageons également avec le Gouvernement, le Parlement et les corps intermédiaires dans le cadre des projets de loi qui concernent nos territoires. Nous le menons enfin avec nos partenaires, au premier rang desquels les autres associations d’élus avec qui nous travaillons au quotidien.

L’exigence dans le dialogue, nous nous l’imposons à nous même, en proposant constamment, même dans la critique ou l’opposition. C’est en cela que nous sommes crédibles, que notre voix porte dans le débat public et que notre engagement pour l’Alliance des territoires et la décentralisation est plus vivant que jamais.
 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.