Share
L'Esprit urbain
Solidarités
Sécurité

Avec Droit pluriel, la justice est accessible à tous

13/06/2022

Chaque mois, France urbaine et l’association Bleu Blanc Zèbre valorisent une initiative et/ou une association mobilisée dans le domaine des solidarités, de l’égalité ou de la laïcité.

Chaque mois, France urbaine et l’association Bleu Blanc Zèbre valorisent sous la bannière partenariale « L’esprit urbain », une initiative et/ou une association mobilisée dans le domaine des solidarités, de l’égalité ou de la laïcité.
 

Aujourd’hui, une personne sur six est touchée par le handicap et pourtant ces “12 millions de personnes ont les plus grandes difficultés à connaître et faire valoir leurs droits” nous apprend la fondatrice de Droit Pluriel, Anne-Sarah Kertudo. Depuis 2009, cette association reconnue d'intérêt général, vise à atteindre l’égalité des droits. Concrètement, elle s’engage pour une justice équitable en améliorant l’accès au droit des personnes en situation de handicap. 

Donner à voir : “Faire le coming out du handicap”

Dès le début, Droit Pluriel a saisi qu’un des plus gros freins de l’accès à la justice des personnes en situation de handicap était la méconnaissance de leurs situations par le reste de la société. Invisibilisées, elles représentent pourtant 18% de la population française. Faustine Lalle, une des salariées de l’association, témoigne en ce sens : “Quand on creuse un peu, tout le monde autour de soi connaît des personnes en situation de handicap. C’est juste que c’est caché, on n’en a pas forcément conscience.” 

Pour apporter de la visibilité à cette réalité, Droit Pluriel a développé une exposition photo en partenariat avec la Fondation pour l’Audition dénommée “Tes yeux sur mes oreilles”.  Elle met en image les personnes appareillées pour rendre visible la surdité. “On cherche à faire le coming out du handicap” nous décrit Anne-Sarah Kertudo. “Au lieu d’en avoir honte, on dit que finalement c’est normal. Ne pas entendre c’est quelque chose de courant. On n’en a pas honte et on le montre” complète-t-elle. 

Sensibiliser et éduquer à la prise en compte du handicap dans le domaine de la justice

“12 millions de personnes c’est beaucoup et c’est 12 millions qu’il ne faut pas oublier dans le domaine de la justice” rappelle Faustine Lalle. Il ne suffit pas de montrer, il faut aussi éduquer la population à inclure davantage le handicap dans tous les domaines de la société. Pour apporter une réponse concrète, l’équipe de Droit Pluriel a réalisé, en 2015, un état des lieux national pour montrer le lien entre justice et handicap. Présenté au Sénat, il a permis l’élaboration d’une mallette pédagogique composée d’un guide de sensibilisation grand public, un manuel pour les professionnels du droit et trois court-métrages. 

La permanence juridique : Agir concrètement en accompagnant les démarches juridiques des personnes en situation de handicap

L’équipe de Droit Pluriel reflète la grande diversité du milieu. Composée de 150 avocats, juristes, étudiants et personnes en situation de handicap, pour la plupart bénévoles, elle agit au quotidien aux côtés des personnes handicapées qui se lancent dans des procédures judiciaires. En avril 2020, lors du premier confinement, de nombreux points d’accès au droit ont été obligés de fermer. Droit Pluriel a alors l'idée de créer “la première permanence juridique 100% gratuite et dématérialisée : Agir Handicap” précise Sébastien Courou, directeur adjoint de l’association. L’équipe, en partenariat avec le Conseil National des Barreaux, l'Ordre des Avocats de Paris et la Conférence des Bâtonniers, propose des téléconsultations pour répondre aux problèmes de droits des aidants et des personnes en situation de handicap.

Droit Pluriel aspire à ce que demain, toute personne puisse accéder à la justice de manière égale, peu importe sa situation physique ou psychique. Pour atteindre cet objectif, l’association se mobilise pour que le handicap ne soit plus un tabou et que les personnes dans le besoin puissent être accompagnées.